« Un bouleversement émotionnel », voilà comment de nombreux patients et leurs proches décrivent le cancer. Avec cette plateforme, nous souhaitons aider chaque personne confrontée à la maladie à trouver de la force pour affronter les moments difficiles. Nous voulons aussi susciter la discussion à propos du cancer et de ses répercussions. Vous pouvez nous y aider : partagez votre expérience et vous inspirerez certainement d’autres personnes.

Vos émotions vous submergent ? Cancerinfo est là pour vous.
Appelez le 0800 15 801 (chaque jour ouvrable de 9 à 18h), ou envoyez un message via www.cancer.be/info.

Où puisez-vous votre force ?

Aidez-nous à faire connaître les répercussions du cancer

Partagez votre histoire

Tu sais, je n’ai pas envie de quitter tout ça ! Pas maintenant. J’ai encore tellement de choses à vivre et à partager avec vous.

Le diagnostic est tombé il y a 7 mois ! Dur, froid, tranchant comme un couperet ! Moi qui travaille dans le domaine de la cancérologie depuis tant d’années, je pensais être armée face à ce type d’annonce. Il n’en est rien … car cette fois la maladie frappe cet homme qui compte tellement dans ma vie : mon père ! Et je m’écroule ! Pendant 24 heures, je ne mange pas, je ne dors pas, je pleure et je refuse de voir et de parler à qui que ce soit ! J’ai honte de ma réaction mais je ne peux faire autrement. Puis enfin, j’émerge, je relève la tête, je sèche mes yeux et je décide de porter le monde sur mes épaules. Le monde à cet instant, c’est l’angoisse de mes parents, de mes frères et de mes filles ! Ce sont leurs questions, leurs larmes, leurs peurs, leur chagrin surtout.

Peut-être pour avoir le sentiment de contrôler quelque peu cette fichue maladie, je prends les aspects pratiques en main : l’accès au dossier médical, la demande d’un second avis, la prise de rendez-vous et les contacts avec l’équipe soignante. Et dès ce moment, je vois renaître l’espoir dans les yeux de mon père ! Il se sent entouré par ses proches, écouté et pris en charge par une équipe soignante, chaleureuse et performante à la fois. Il a envie de se battre et me dit en regardant la photo de ses deux premiers arrières petits-enfants : « Tu sais, je n’ai pas envie de quitter tout ça ! Pas maintenant. J’ai encore tellement de choses à vivre et à partager avec vous ». Cette phrase me redonne le sourire et me booste. Je sais que le plus dur reste à venir. Mais aujourd’hui, je profite de la connivence retrouvée et de chaque moment de bonheur partagé avec mon père … en le regardant droit dans les yeux !

Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain 479, 1030 Bruxelles
Appelez-nous au 02 736 99 99
Soutenez-nous sur le compte BE45 0000 0000 8989

 

Restez au courant

inscrivez-vous à notre newsletter

© La Fondation contre le Cancer - Privacy