« Un bouleversement émotionnel », voilà comment de nombreux patients et leurs proches décrivent le cancer. Avec cette plateforme, nous souhaitons aider chaque personne confrontée à la maladie à trouver de la force pour affronter les moments difficiles. Nous voulons aussi susciter la discussion à propos du cancer et de ses répercussions. Vous pouvez nous y aider : partagez votre expérience et vous inspirerez certainement d’autres personnes.

Vos émotions vous submergent ? Cancerinfo est là pour vous.
Appelez le 0800 15 801 (chaque jour ouvrable de 9 à 18h), ou envoyez un message via www.cancer.be/info.

Où puisez-vous votre force ?

Aidez-nous à faire connaître les répercussions du cancer

Partagez votre histoire

Christel Vandenbergh

Retour à l’aperçu
J’ai transposé mon challenge de survie, dans autre challenge… celui du plaisir…

L’annonce d’un cancer du sein triple négatif en 2012, fut la confirmation d’une voix intérieure qui me disait que je n’allais pas bien du tout depuis quelques mois. Je n’ai pas pleuré tout de suite, je suis restée concentrée. J’avais conscience que j’allais monter sur le ring pour le combat le plus difficile de ma vie.

J’ai découvert le milieu hospitalier et j’ai été d’emblée extrêmement touchée par la gentillesse du corps médical qui me prenait en charge lors de mes chimios. J’en avais souvent les yeux remplis de larmes par leur délicatesse.

Couper mes très longs cheveux blonds fut un moment très pénible. J’ai fait le choix de le faire moi-même. La perte des cils et sourcils fut difficile aussi, mais heureusement j’ai pu faire usage d’artifices et on n’y voyait que du feu. Malgré l’épreuve du traitement, j’étais envahie au fond de moi d’une force de vivre qui dépassait l’entendement.

J’ai fait le choix d’en parler autour de moi et notamment sur les réseaux sociaux. Un choix tout à fait personnel, mais cela m’a apporté énormément de soutien. Facebook a ses dérives certes, mais moi, j’en ai eu une besoin. Je puisais mes forces dans les messages d’encouragement.

Ma maladie m’a permis aussi de faire de très belles rencontres. Les nouvelles relations furent et sont toujours très riches. Là aussi, j’en ai encore des frissons tellement les découvertes inter-personnelles sont intenses.

Alors que je terminais mon dernier traitement, j’ai participé comme battante au tout premier Relais pour la vie de Verviers. J’ai été transcendée de l’énergie qu’un tel évènement pouvait apporter. En défilant avec mes soeurs de combat, je me suis faite la promesse, qu’un jour j’apporterai aussi quelque chose pour Relais. Je venais de prendre conscience que la recherche permet de sauver des vies et que j’en faisais partie.

J’ai transposé mon challenge de survie dans un tout autre challenge, celui du plaisir…

Je rêvais depuis tellement longtemps d’apprendre à chanter et de jouer un instrument. Il était temps maintenant de me lancer dans l’aventure, réaliser mes rêves et commencer les cours toutes les semaines. Très vite, j’ai fait mon premier passage sur une grande scène et tout s’est enchaîné. Mon nom de scène est d’ailleurs Christel NEWLIFE. C’est le clin d’oeil à ma nouvelle aventure, ma nouvelle vie.

Début de cette année 2015, à ma grande surprise, j’ai composé et écrit ma première chanson. C’est mon histoire, mais aussi un message d’espoir pour tous ceux et celles qui traversent une épreuve.

Je ne dis plus « à cause de », mais « grâce » à la maladie, ma vie a pris un tournant à 180 degrés, l’envie de vivre mes rêves, de les partager et de profiter de la vie à chaque instant.

Fondation contre le Cancer
Chaussée de Louvain 479, 1030 Bruxelles
Appelez-nous au 02 736 99 99
Soutenez-nous sur le compte BE45 0000 0000 8989

 

Restez au courant

inscrivez-vous à notre newsletter

© La Fondation contre le Cancer - Privacy